Arriance, Moselle. Au coeur de la campagne.

logo du site
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.
  • Arriance, Moselle.

Accueil du site > Pages Annexes > Il y a 75 ans...suite

Il y a 75 ans...suite

ND la NégrettePendant les années 1940 à 1945, les maisons d’Arriance étaient vides, à part celles occupées par les ’Siedler’,- les colons - qui ont exploités les terres des agriculteurs expulsés. Durant ces années, les familles retenues par l’occupant ont été obligées de se soumettre à l’autorité allemande, avec la peur au ventre que l’un soit incorporé de force dans la Wehrmacht ou au travail obligatoire, l’Arbeitdienst.

Pour le retour à Arriance en 1945, par le train, il était curieux de voir des personnes avec une cage avec poules ou lapins. Le retour a duré 2 jours avant de retrouver un village qui avait subi la guerre, avec des maisons détruites ou très endommagées. Certaines personnes sont allées récupérer des chevaux ou des meubles en Allemagne." 

Extrait du Bulletin Municipal d’Arriance n° 39

village 1945

Vitrail -détail Vitrail offert par la ville d’Espalion.

"La Ville d’Espalion (Aveyron) où furent réfugiés en 1940 les expulsés d’Arriance en témoignage d’affection et de sympathie"

Dans la chapelle de l’hôpital d’Espalion se tient une Vierge Noire Pleureuse, dite la Négrette, elle fait partie d’un retable datant de 1777.

75 ans plus tard,

les liens unissant Espalion à Arriance demeurent forts, il y a quelques années, le collège Lucien Pougué de Rémilly a rencontré le collège d’Espalion. Un livre retraçant l’histoire d’Arriance fut envoyé au maire d’Espalion en 1991 et récemment, à la cérémonie du 8 Mai 2015, à Espalion, hommage fut rendu aux expulsés d’Arriance.

A l’occasion de ce 75ème anniversaire, une carte de commémoration émise par la municipalité d’Arriance a été envoyée aux mairies des villes d’accueil.

Grand merci à Georges JACOB, passionné par l’histoire de son village      

                      Georges Jacob

et qui a partagé souvenirs et anecdotes.

 

 



Site réalisé en SPIP pour l'AMRF